11 conseils pour soulager les douleurs de l’arthrose

Bien que la recherche médicale avance à grands pas et qu’il m’aurait bien sûr été très agréable d’écrire un article vous présentant un traitement révolutionnaire reléguant les douleurs aux confins de vos souvenirs, nous devons regarder la réalité en face et avouer qu’actuellement, l’arthrose ne se guérit pas encore. Cependant, ne pas guérir l’arthrose ne signifie pas devoir accepter de souffrir, de subir, de se résigner sans chercher à soulager les symptômes. L’association de différentes méthodes ainsi que la multiplication des approches peuvent nous permettre de réduire la douleur en trouvant notre ligne de conduite personnalisée. Sophrologie, alimentation, étirements, massages, psychologie, traitements médicamenteux et j’en passe, peuvent avoir une efficacité certaine sur nos douleurs articulaires, seul ou combinés entre eux… à vous de tester et de trouver la formule qui vous correspond le mieux. Modifier vos habitudes quotidiennes ainsi que votre hygiène de vie peut-être salutaire pour votre bien-être et le ressenti de vos douleurs. Faisons le point et passons en revue les différents paramètres sur lesquels vous pouvez influer.

1- Programmes antidouleur et éducation thérapeutique

Vous vous sentez parfois seul et sans solution pour soulager vos douleurs ?
Le centre d’évaluation et de traitement de la douleur du pôle ostéo-articulaire de l’hôpital Cochin à Paris peut être une solution concernant la gestion de votre souffrance articulaire. Cette « école de l’arthrose » également appelée arthro-school, associe des séances de kinésithérapie, de relaxation ou encore de bien-être, afin d’initier les patients à mieux gérer leur pathologie et apprendre davantage à se connaître.
Les différentes sessions animées par des praticiens spécialisés s’organisent autour de l’apprentissage d’exercices adaptés, de gestion des crises d’arthrose ou du ménagement des articulations.

2- Ne pas négliger la vitamine D

Saviez-vous que la carence en vitamine D constitue un facteur aggravant des douleurs articulaires et que 57% des personnes âgées de plus de 50 ans présentent un déficit ?
Si vous avez la chance de résider dans une région ensoleillée, environ 20 minutes d’exposition quotidienne au soleil suffisent à fournir les besoins journaliers en vitamine D.
Une alimentation adaptée – comportant des poissons gras (maquereaux, saumon…), des oeufs, des laitages ou du foie – peut vous permettre d’atteindre les 15 microgrammes par jour recommandés par la HAS (Haute Autorité de Santé).
Néanmoins, la capacité de notre corps à produire cette vitamine diminuant avec l’âge, il peut être utile d’effectuer une supplémentation sous forme d’ampoule ou de gélules, parlez-en à votre médecin qui vous fera une prescription s’il le juge nécessaire.

3- Pratiquer des auto massages avec de l’huile essentielle de Gaulthérie

Avec ses propriétés anti-inflammatoires et analgésiques naturelles, l’huile essentielle de Gaulthérie réduit efficacement les douleurs arthrosiques.
(Pour en savoir davantage sur les huiles essentielles).

Vous pouvez pratiquer des auto massages de l’articulation avec une solution à base de Gaulthérie ou quelques gouttes d’huile d’arnica sur l’articulation douloureuse.

4- Utilisez le chaud et le froid

Durant les périodes de poussées inflammatoires, le froid fonctionne en général assez bien pour calmer la douleur. Il vous suffit donc d’appliquer une poche de glace ou tout simplement un sac plastique rempli de glaçons sur la zone douloureuse pour vous soulager. Hors période de crise, tournez-vous davantage vers le chaud qui détend les contractures musculaires afin d’apaiser vos douleurs. Vous pouvez utiliser une bouillotte durant 10 à 15 minutes, une couverture électrique pour le dos ou encore du gel à chauffer que vous appliquerez sur les articulations concernées.

5- L’aide de la sophrologie

Les douleurs invalidantes supportées sur la durée peuvent atteindre notre mental avec pour conséquence première une baisse de moral plus ou moins marquée.
Méthode associant des techniques de relaxation basées sur la respiration, la sophrologie agit aussi bien sur le corps que sur l’esprit. Des exercices quotidiens permettent à chacun de mettre en pratique ses capacités propres tout en relâchant les tensions musculaires en profondeur.

6- Prenez rendez-vous chez un posturologue

Parce que la position de nos pieds influe sur de nombreux muscles et articulations, on peut souffrir, sans même le soupçonner, d’une asymétrie qui impliquera inévitablement une sollicitation accrue de certaines articulations à l’origine de douleurs pouvant être intenses. Après un examen de votre stature, votre aplomb et votre stabilité, le posturologue étudiera votre équilibre et l’alignement de votre corps à la verticale.
Tout déséquilibre constaté pourra être compensé par des semelles orthopédiques fabriquées sur mesure.

7- Vous devez vous astreindre à marcher

Les spécialistes ne le diront jamais assez, vous devez bouger, et notamment marcher !
Selon plusieurs études, marcher quotidiennement environ 6 000 pas par jour pourrait ralentir la progression de l’arthrose, en particulier la gonarthrose.
Une activité très douce, conviviale, à effectuer seul(e) ou entre ami(e)s et qui ne nécessite aucun matériel sophistiqué, seul un instrument de mesure comme une montre connectée ou un podomètre sera nécessaire pour évaluer la distance parcourue.

8- Une alimentation adaptée

Pour simplifier les conseils relatifs aux aliments que nous devons éviter ou au contraire à ceux que nous devons privilégier, nous allons schématiser en vous proposant deux parties :

Les aliments à éviter ou à manger avec modération :

L’ensemble des aliments riches en acide gras saturé que sont la charcuterie, le fromage, la peau des volailles…
Les aliments riches en acide gras trans que l’on trouve en quantité dans les aliments transformés et frits.
Les produits contenant du sirop de glucose ainsi que les produits raffinés comme la farine blanche ou le pain blanc.
Les aliments riches en oméga 6 consommés en grande quantité dans lesquels se trouve l’huile d’arachide, de soja ou de tournesol.
Les boissons sucrées comme les sodas.

Les aliments à privilégier :

Rassurez-vous, l’arthrose ne vous empêchera pas de vous adonner aux joies de la gastronomie et de l’art culinaire, il suffit juste de cuisiner les aliments adaptés à votre pathologie. Vous pourrez donc vous régaler de poissons – notamment de poissons gras comme le maquereau, la sardine ou le saumon -, d’oeufs, de viande, de légumes secs et d’une façon générale de tous les fruits et légumes riches en fibres.
Remplacez la consommation de sodas par des boissons confectionnées « maison », des jus de tomate ou de carotte, des smoothies antioxydants à base de fruits rouges (framboises, fraises, myrtilles…), bons pour votre santé et votre palais !

9- La pratique du Qi gong

Lorsque vos douleurs sont trop handicapantes pour pratiquer un autre sport ou simplement pour faire fonctionner vos articulations en douceur, suivre des cours de Qi Gong est très certainement l’activité idéale pour bouger sans souffrir en faisant travailler votre corps et votre esprit.
L’enchaînement très lent des postures permet de mettre en mouvement l’ensemble de vos articulations sans forcer. La pratique du Qi gong quelques minutes par jour vous permettra de vous sentir mieux tant sur le plan physique que moral.
Suivez les cours de votre professeure Daravanh qui saura vous initier avec passion à cet art ancestral.

10- Le recours à l’électrothérapie

L’électrothérapie ou comment recourir à l’électricité dans un but thérapeutique…
Egalement appelé neuro stimulation électrique transcutanée ou TENS (Transcutaneous Electrical Nerve Stimulation), l’électrothérapie délivre un micro-courant permettant de traiter la douleur en stimulant ou renforçant un muscle.
L’électrothérapie ne soigne pas, l’idée consiste à envoyer des informations nerveuses qui vont venir court-circuiter le message douloureux en l’empêchant d’atteindre le cerveau.
Outre le fait que les micro-courants bloquent donc la transmission de la douleur, ils stimulent de surcroît la production naturelle d’endorphines qui jouent le rôle d’analgésiques dans notre corps.
Sans danger grâce à l’utilisation d’un courant électrique basse fréquence, l’électrothérapie peut aujourd’hui être pratiquée chez soi avec des électrostimulateurs fonctionnant sur batterie ou sur secteur.

11- Les orthèses, accessoires de confort et applications spécialisées

Basique s’il en est, la canne reste cependant l’accessoire indispensable pour soulager vos articulations durant la marche, notamment dans les cas d’arthrose du genou et de la hanche… Elle pourrait même réduire la pression exercée sur ces articulations de l’ordre de 20 à 30%. Vous devrez toujours la tenir du côté opposé à l’articulation douloureuse et correctement la régler en hauteur au niveau de l’os de la hanche.

Autres accessoires intéressants, les orthèses aident à stabiliser une déformation dans l’axe de l’articulation ou à maintenir un ligament affecté.
Notons qu’il existe aujourd’hui des orthèses 2.0 vous permettant sous le contrôle d’un médecin ou d’un kiné de réaliser des exercices adaptés en étant seul(e) chez vous, aidé(e) par ces orthèses connectées à votre smartphone, nous nous attarderons sur ces produits en devenir dans un prochain article.

Conclusion :

Nous aurions pu vous parler de traitements médicamenteux, d’infiltrations ou de régime afin de perdre du poids, mais nous avons volontairement mis l’accent sur des solutions novatrices, peu courantes ou au contraire si essentielles que nous ne pouvions les taire, l’objectif étant de vous présenter un panel de méthodes parmi lesquelles nous espérons que vous trouverez celle qui vous convient… Il n’existe pas de solutions idéales ou universelles adaptées à l’ensemble des patients, vous devrez tester les différentes techniques proposées et trouver la méthode, ou plus certainement l’association de méthodes, vous permettant de parvenir à un soulagement de vos douleurs.
Ne vous résignez pas, pendant ce temps, la recherche progresse…

Cet article vous a-t-il plu ?

Note moyenne : 4.5 / 5. Nombre de vote : 10