Prédispositions génétiques et caractère héréditaire?

Le saviez-vous ?

  • L’arthrose est une maladie dite complexe où l’on constate une interaction entre les facteurs génétiques et environnementaux.
  • Les causes environnementales relatives à l’arthrose sont essentiellement l’obésité et les traumatismes articulaires.
  • L’arthrose n’est pas une maladie génétique héréditaire au sens scientifique du terme, mais peut être la conséquence de véritables maladies génétiques comme l’hémophilie, on parle alors d’arthrose secondaire.
  • Certaines formes d’arthrose ont un caractère héréditaire affirmé, c’est notamment le cas de l’arthrose des doigts.
Si le facteur génétique n’est pas déterminant…

Tant d’un point de vue scientifique que global, l’arthrose ne peut-être considérée comme une maladie génétique héréditaire… deux raisons essentielles à cela :

  • D’une part, parce que la part génétique de l’arthrose n’est pas due à la mutation d’un seul gêne, ce qui caractérise l’hérédité selon les lois de Mendel (moine catholique vivant au 19ème siècle et considéré comme le père de la génétique) mais est davantage liée à des facteurs génétiques de prédisposition. Ceci implique que les risques liés à un facteur unique sont limités, seule la présence de facteurs multiples ainsi que de facteurs environnementaux peuvent favoriser l’apparition de la maladie.
  • D’autre part, la maladie est souvent issue d’une fissuration du cartilage intervenant après un traumatismes ou des microtraumatismes répétés, et l’on constate globalement une augmentation du nombre de patients touchés avec l’âge.

L’arthrose n’est donc pas une maladie génétique stricto sensu, mais une maladie multifactorielle ou certes, la part génétique n’est pas négligeable, mais où l’environnement joue un rôle prépondérant également.
Certains facteurs de risque non maîtrisables, comme l’âge, le sexe ou encore le surpoids sont clairement identifiés. D’autres facteurs, dits locaux, peuvent également intervenir, non maîtrisables tels que les malformations articulaires, ou pouvant-être prévenus comme les traumatismes dus à des chûtes, des accidents…

Il existe des formes d’arthrose au caractère héréditaire affirmé !

Si l’arthrose ne peut être considérée comme une maladie héréditaire, il existe bien certaines formes de la maladie, dont l’hérédité ne laisse que peu de place au doute… il s’agit par exemple de l’arthrose de la main dont la localisation de l’anomalie génétique sur le chromosome en cause est bien définie.

L’arthrose peut également être la conséquence de véritables maladies héréditaires telle que l’hémophilie, ou d’anomalies génétiques, comme la luxation congénitale de la hanche ou les dysplasies osseuses… on parle alors d’arthrose secondaire.

En outre, il existe très vraisemblablement des prédispositions génétiques, notamment chez les sujets féminins.
On relève en effet trois fois plus de risques de survenue d’arthrose s’il existe des antécédents dans la famille proche.

Dans l’état actuel des connaissances, on cerne encore mal le caractère génétique héréditaire de l’arthrose.
Les progrès en matière de biologie moléculaire et dans le domaine du séquençage de notre génome permettront peut-être, dans un avenir proche, de mieux comprendre le rôle de l’hérédité dans la survenue de l’arthrose.

Cet article vous a-t-il plu ?

Vote pris en compte : 0 / 5. Vote : 0