La biokinergie pour apaiser les douleurs de l’arthrose

Inventée au milieu des années 80 par le Français Michel Lidoreau, la biokinergie est une technique douce de soins manuels mêlant l’ostéopathie, la kinésithérapie et l’acupuncture. Ce mixte de thérapies se donne pour objectif de soulager les douleurs dues à des tensions physiques ou psychiques en remontant à leurs causes. Le travail du praticien, appelé bio-kinergiste, consiste à lever les tensions musculaires, les déséquilibres énergétiques ainsi que les désordres articulaires en favorisant la mobilité mais sans jamais la forcer.
Relativement peu répandue mais connaissant néanmoins un essor important, la biokinergie promet de rétablir un fonctionnement optimal de notre corps en restaurant son équilibre biologique.
arthrose.fr vous explique le déroulement d’une séance, les indications de cette technique ou encore son coût. Suivez le guide !

La biokinergie et son concept de base

La biokinergie part du principe que le corps mémorise l’ensemble des traumatismes subis, tant physiques qu’émotionnels et que ceux-ci se matérialisent sous forme de tensions, de déséquilibres ou encore de blocages, nommés enroulements tissulaires.
Les perturbations d’ordre articulaire, musculaire, viscéral ou énergétique s’intègrent au niveau des tissus de l’organisme en laissant apparaître des points de tension ayant la particularité de réagir à la pression du touché.
Au fil du temps et des divers traumatismes subis, l’adaptabilité de notre corps génère une multiplication des tensions et déséquilibres ayant d’importantes répercussions physiologiques sur l’influx nerveux, la circulation sanguine ou encore le fonctionnement articulaire.
Le praticien bio-kinergiste va alors s’évertuer à remonter jusqu’à l’origine de ces désordres afin de parvenir à les résoudre et à redonner un fonctionnement optimal à notre corps. Concrètement, le thérapeute va dénouer les tissus par le biais de pressions douces centrées sur les points de tension tissulaire, mêlant une approche biomécanique visant à rétablir la mobilité des muscles, des articulations, des organes, … à une approche énergétique basée sur le concept de la médecine chinoise traditionnelle et de l’acupuncture en particulier. La levée des tensions stimule la circulation sanguine et l’influx nerveux qui peuvent à nouveau circuler librement.

La biokinergie et les maux sur lesquels elle agit

Avant toute chose il est important et utile de préciser que la biokinergie n’a pas pour vocation de traiter des pathologies lourdes et de se substituer à la médecine allopathique ou chirurgicale.
La biokinergie va par contre pouvoir soulager un certain nombre de maux quotidiens dont souffrent de nombreuses personnes. Sans classement hiérarchique, il est possible de citer les insomnies, le stress, l’angoisse, la dépression, la fatigue, le mal de dos et problèmes du rachis (lumbago, sciatique, torticolis…), les jambes lourdes, les douleurs ostéo-articulaires (douleurs articulaires, tendinite, entorse…), les troubles digestifs, les troubles gynécologiques…

A qui s’adresse la biokinergie ?

La biokinergie peut prodiguer ses bienfaits quel que soit l’âge, du nouveau né pour ce qui concerne les troubles du nourrisson (régurgitations), à l’enfant pour les otites, les troubles du sommeil, le retard scolaire…, en passant par les adultes et les personnes âgées. Cette approche douce ne connaît donc aucune limite d’âge.
En outre, la grossesse elle même ne constitue pas une contre-indication, bien au contraire. En effet, la biokinergie, en supprimant les tensions et en détendant les muscles, rééquilibre les échanges énergétiques de l’organisme et permet de soulager un certain nombre de maux liés à la maternité comme : les nausées, les douleurs dorsales, les infections urinaires, les hémorroïdes, les mycoses vaginales, voire même le mauvais positionnement du bébé lorsqu’il se présente par le siège.

Un soulagement ressenti dès la première séance

Concernant les tensions plus ou moins récentes, l’amélioration peut se faire sentir à l’issue de la première séance. Les effets bénéfiques d’une séance se poursuivent sur un laps de temps d’environ un mois, le temps nécessaire pour que l’énergie circule à nouveau correctement dans l’organisme.
Pour ce qui concerne les blocages liés à des tensions plus anciennes, une ou deux séances supplémentaires, espacées d’environ un mois, peuvent s’avérer nécessaires.

Quels sont les spécialistes de la biokinergie ?

Généralement il s’agit de kinésithérapeutes, d’ostéopathes voire de médecins traitants ayant suivi la formation complémentaire proposée par le Centre d’enseignement et de recherche en biokinergie.
Plus de 1 000 praticiens exercent aujourd’hui cette discipline.
Notons qu’il existe également des chirurgiens dentistes et des orthodontistes ayant suivi une formation de biokinergie au Centre Dentaire Biokinergétique (CBD).
Précisons encore que le Conseil National de l’Ordre des masseurs kinésithérapeutes ne reconnaît pas la biokinergie comme étant une qualification ou un diplôme particulier. Selon l’Ordre, la biokinergie fait appel à des éléments physiopathologiques théoriques non démontrés comme les points d’enroulement bioénergétiques.

Déroulement et coût d’une séance

La séance commence toujours par un questionnaire du praticien à son patient afin de déterminer le motif de sa visite, ses éventuels antécédents, ses habitudes de vie…
Le patient s’allonge afin de permettre l’identification d’une première zone de tension sur laquelle le praticien appose ses mains afin de la dénouer. Il se laisse ensuite guider vers la seconde zone à traiter, à l’image d’un fil rouge qui lui permettrait de remonter à l’origine de la douleur. Les mains du thérapeute peuvent indifféremment se poser sur vos genoux, vos pieds ou vos bras alors que vous consultez pour des douleurs lombaires.
La durée d’une séance est le plus souvent comprise entre 40 et 60 minutes alors que son coût oscille entre 60 et 80 euros.
L’assurance maladie ne prend pas en charge ces séances, mais certaines mutuelles proposent un forfait, il est donc utile de se renseigner auprès de sa propre mutuelle.

Cet article vous a-t-il plu ?

Note moyenne : 4 / 5. Nombre de vote : 1