La pandémie liée au Covid pénalise t-elle les patients arthrosiques ?

Depuis huit mois et le début du confinement dans notre beau pays, un seul et unique sujet de discussion est débattu sur l’ensemble des médias : la Covid 19.
Que vous allumiez votre télé, votre radio ou encore que vous consultiez vos réseaux sociaux préférés, nul ne peut échapper au déferlement d’informations lié à la pandémie mondiale. Mais pour vous qui souffrez d’arthrose, quelles ont été ou quelles sont aujourd’hui les conséquences ressenties sur votre vie quotidienne ? Le confinement a t-il eu un impact concret sur vos douleurs, sur vos traitements, sur vos activités extérieures ?

L’impact de la Covid 19 sur les personnes souffrant d’arthrose

La fréquence de l’arthrose augmentant proportionnellement à l’âge, nombre de patients sont assimilés à des personnes fragiles, essentiellement durant cette période de pandémie durant laquelle les individus de plus de 65 ans sont particulièrement vulnérables face à l’infection. Conséquence première des recommandations assénées par les autorités sanitaires, à savoir porter le masque et prêter une attention toute particulière aux endroits trop fréquentés, de nombreux séniors ont drastiquement réduit leurs activités extérieures de peur d’être contaminés.
Si sur le fond cette réaction est somme toute logique, le manque d’exercice a pu se faire cruellement ressentir engendrant l’amplification des douleurs liées à l’arthrose.

On ne le répètera jamais assez, pour lutter contre l’arthrose, vous devez bouger !

Mais lorsqu’on doit choisir entre la pratique d’une activité physique en extérieure à des fins apaisantes et le risque de contracter le virus, on se retrouve vite dans une situation de désarroi kafkaïen.
Selon certains rhumatologues, les visites de leurs patients à l’issu du confinement ont vu ces derniers relater une augmentation de leurs douleurs articulaires liées au manque d’exercice comme la marche.
Alors si malgré le port du masque et la fréquentation de lieux où la frénésie n’est pas de mise, vous avez une appréhension légitime au moment de sortir de votre cocon, nous avons une solution à vous suggérer, la pratique d’exercices en intérieur.
Rien de tel pour faire travailler vos articulations en douceur que le Qi Gong, un art ancestral japonais que vous pourrez pratiquer paisiblement et sans le moindre risque à tout âge et à tout moment, bien à l’abri dans votre salon.
Quelques minutes par jour, chaque jour, suffiront à vous faire progresser dans votre pratique, tout en commençant à ressentir les bienfaits sur votre corps et votre esprit. Vous ferez non seulement travailler l’ensemble de vos articulations avec la plus grande douceur, mais également votre mémoire afin de mémoriser l’enchaînement des mouvements. Notre professeure Daravanh saura vous faire partager sa passion et sa connaissance intime de cette science de la respiration fondée sur la connaissance du souffle associant mouvements lents, concentration et exercices respiratoires.
Ci-joint le lien de la vidéo de présentation qui vous donnera, n’en doutons pas, l’envie de suivre les premières leçons dispensées sur votre site arthrose.fr.
https://arthrose.fr/tai-chi-qi-gong-presentation/

L’impact du Covid sur les personnes souffrant de rhumatismes

Bien que classifiés comme pathologie chronique, les rhumatismes ne sont pas répertoriés dans la liste des maladies chroniques identifiées comme étant à risque par les autorités sanitaires. Néanmoins, certains rhumatologues ainsi que le Haut Conseil de Santé Publique (HCSP) rappellent que les patients sous thérapies immunosuppressives, c’est-à-dire ingérant un traitement tendant à diminuer l’immunité, doivent-être particulièrement surveillés. Le fait est qu’un système immunitaire abaissé peut engendrer une sensibilité accrue aux infections.
Rassurez-vous cependant, bien que la vigilance soit de mise, il n’a pas été constaté davantage d’infection au Covid ou de complications chez les patients souffrant d’arthrose que dans le reste de la population. Le corps médical estime donc qu’en l’absence de signes d’infection, il n’est pas nécessaire d’interrompre les traitements réduisant le système immunitaire, la majorité des infections étant généralement bénignes, même chez les individus immunodéprimés.


En cas de signes d’infection au Covid 19, le HCSP indique que les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) doivent-être proscrits ainsi que les traitements contre les rhumatismes inflammatoires, exception faite pour les corticoïdes et l’hydroxychloroquine.
Chaque cas étant bien sûr particulier, seul votre praticien sera à même de vous indiquer l’attitude correcte à tenir, ne modifier donc aucun de vos traitements de votre propre chef.

Afin de traverser cette crise sanitaire en maîtrisant vos douleurs arthrosiques tout en ne prenant aucun risque de contracter une infection, comme pour tout un chacun, appliquez les gestes barrières, éviter les lieux de forte affluence et surtout, n’oubliez pas de bouger ! Arthrose ne doit pas rimer avec morose, vous devez vous astreindre à faire travailler vos articulations, il sera toujours temps après une longue marche ou quelques mouvements de Qi Gong de tester votre canapé devant votre série préférée…

Cet article vous a-t-il plu ?

Vote pris en compte : 0 / 5. Vote : 0