Lorsque vos doigts craquent, risquez-vous un couac ?

Petite manie irrépressible effectuée sans même parfois vous en rendre compte, ou attitude de détente assumée, voir provocatrice, vous étirez vos doigts jusqu’à les faire craquer, pour le doux plaisir ressenti lors de l’émission de ce son sec et bref.
Mais ce qui constitue une douce musique à vos oreilles est le plus souvent insupportable pour votre entourage qui vous assène des poncifs tels que « Continue comme ça et tu auras de l’arthrose plus tard » …
Largement répandue au sein de la population, cette affirmation est cependant démentie par de nombreuses études démontrant que le fait de se faire craquer les doigts n’engendrerait pas d’arthrose.

D’où provient le craquement que l’on entend ?

Le bruit caractéristique des doigts qui craquent ne relève pas d’une pathologie et n’accroît en rien le risque de développer de l’arthrose. Alors, que se passe t-il ?

Une étude récente, publiée en 2018 dans la revue Scientific reports, explique que le bruit que nous pensons être un craquement, est en fait le son généré par l’éclatement de micro-bulles d’air contenues dans le liquide synovial.
Lorsque nous tirons sur nos doigts, nous modifions la pression, nous la réduisons, ce qui a pour conséquence la formation de petites bulles de gaz dans le liquide servant à lubrifier l’articulation. Lorsque les fluctuations de pression sont extrêmement rapides au sein de la cavité articulaire, des modifications des propriétés gazeuses s’exercent et provoquent les craquements que nous entendons, il s’agit en fait de l’éclatement des micro-bulles d’air.
S’il n’est pas possible de faire craquer ses doigts deux fois consécutivement, c’est parce que, les bulles de gaz qui ont éclaté, doivent se reconstituer, ce qui prend environ une demi-heure.

Pourquoi n’y a t-il pas de risques de développer de l’arthrose ?

Outre les nombreuses études expliquant le phénomène décrit ci-dessus et démontrant par là-même qu’il n’y avait pas de corrélation entre l’acte de se faire craquer les doigts et l’apparition d’arthrose, une autre raison abonde en ce sens.

Quand nous faisons craquer nos doigts, c’est l’articulation qui relie le doigt à la main qui émet le son que nous entendons, il s’agit de la métacarpophalangienne. Or l’arthrose, lorsqu’elle apparaît chez certains patients, touche les deux autres articulations du doigt.
Citons l’articulation interphalangienne proximale, qui articule le milieu du doigt, et l’articulation interphalangienne distale, qui est celle la plus proche de l’ongle.

Quels sont les facteurs de risque d’apparition d’une arthrose des doigts ?

Les véritables facteurs de risque sont bien différents du craquement de doigts.
On note en premier lieu le vieillissement d’une façon générale et, pour ce qui concerne les femmes en particulier, la carence en oestrogènes après la ménopause.
Un autre élément constitutif d’une augmentation du risque d’apparition d’arthrose est l’obésité, en raison de l’augmentation du taux de lipides dans le sang.

En conclusion, vos doigts peuvent continuer à craquer, mais ne manger pas plus qu’à satiété …

Cet article vous a-t-il plu ?

Note moyenne : 0 / 5. Nombre de vote : 0