Que faire en cas de douleur du genou ?

La douleur du genou, appelée gonalgie, peut être invalidante et limiter la mobilité.
Il n’est pas forcément nécessaire de prendre des médicaments pour calmer la douleur.

Plusieurs solutions existent pour la soulager :
  • Application de froid (glace) ou de chaleur sur l’articulation douloureuse plusieurs fois dans la journée et même la nuit.
  • Automassage : en position assise, jambes allongées, vous pouvez masser tout votre membre inférieur, du pied jusqu’à la racine de la cuisse. Attardez-vous sur le genou en faisant du « palper rouler » afin de décoller les éventuelles adhérences. Vous pouvez utiliser de l’huile d’Arnica, de Gaultherie ou une crème camphrée pour l’automassage.
  • Cataplasme d’argile verte ou d’alcool glycérine.
  • Il est important de rester actif et de marcher sur un terrain plat et stable.
  • Des exercices simples mais efficaces peuvent être effectués en restant assis si la douleur est trop vive :
  • Si vous avez l’impression que votre genou « lâche », vous pouvez mettre une genouillère.
  • Vous pouvez avoir recours à l’automédication si les douleurs persistent. Le paracétamol, l’Arnica en homéopathie peuvent être utilisé en respectant les doses et les conseils de votre pharmacien.
Quand devez-vous consulter votre médecin ?
  • En cas de traumatisme, de torsion du genou. Une entorse nécessite une prise en charge en urgence.
  • En cas de gonflement du genou. Une ponction-infiltration pourrait être indiquée.
  • En cas de fièvre associée au gonflement et à la douleur du genou. Il faudra rechercher une infection du genou.
  • En cas de persistance de la douleur au-delà d’une semaine.

Le traitement sera adapté par le médecin en fonction de la cause de la gonalgie. Parfois des examens d’imagerie médicale seront prescrits.

Mes astuces :
  • Si le genou est gonflé : préférez la glace et les cataplasmes d’alcool glycérine.
  • Si le genou n’est pas gonflé (s’il est sec dans le jargon médical) : privilégiez les cataplasmes d’argile verte et la chaleur si la douleur du genou est chronique (datant de plusieurs mois).
  • Garder le genou le plus à plat possible en position allongée afin d’éviter le flessum (= flexion spontanée et réflexe du genou lié à la douleur).

Dr Aurélie Sicaud – Médecin Rhumatologue

Cet article vous a-t-il plu ?

Note moyenne : 4 / 5. Nombre de vote : 8